Les Extincteurs

L’installation d’extincteurs mobiles est un moyen de première intervention dans la lutte contre l’incendie, dans l’attente de mise en œuvre de moyens plus puissants.

Sud 07 Extincteurs propose une gamme étendue d’extincteurs (fabriqués en France) permettant de répondre aux exigences de chaque type de bâtiment et d’activité.

 

Les extincteurs à poudre :

 

Ils sont très efficaces pour attaquer chimiquement le feu, mais la poudre est générée avec un volume considérable et se propage partout. Elle est destructrice pour les appareils électriques et électroniques.

Leur usage est donc à éviter à l'intérieur. C'est le type d'extincteur que l'on trouve dans des parkings, des ateliers, des garages.

Les extincteurs à eau pulvérisée :

                      (certains extincteurs sont validé classe de feu ABF.  ATTENTION ON EVITE L'UTILISATION  D'UN EXTINCTEUR SUR UN FEU  DE FRITEUSE OU SIMILAIRE (S'ILY A RISQUE D'ECLABOUSSURE (- de 2 mètres) , on préferera une couverture d'extintion 'anti-feu'. )    

L'eau pulvérisée avec additif est souvent l'agent extincteurs le plus utilisé dans le cas des feux "secs" tels que feux de papier, de bois, de carton ou encore de tissu.

L'eau pulvérisée agit par effet de refroidissement mais aussi par création de vapeur au contact de matériaux qui brûlent .

Elle est diélectrique et peut être utilisée sur les feux d'hydrocarbure.

Les extincteurs CO²

 

Le dioxyde de carbone  reste l'agent extincteurs le plus propre; il ne laisse aucune trace résiduelle après extinction de début d'incendie.

Efficace sur les liquides inflammables, les corps gras, il permet également son utilisation sur les personnes et les produits alimentaires.

Cet extincteurs est le moyen de secours idéal pour les salles d'opération, de radiologie, d'informatique, les armoires électriques, les cuisines, les machineries d'ascenseurs, les tranformateurs, etc.

 

Un extincteur doit être de manipulation facile et avoir une contenance minimale de six litres pour les extincteurs à eau. Afin de faciliter sa localisation tant par le personnel que par le public, il doit être de couleur rouge. Il doit justifier de son efficacité au moyen d'un essai réalisé par un laboratoire spécialisé indépendant.

Un extincteur doit faire l'objet d'une vérification annuelle et d'une révision tous les dix ans par une personne ou un organisme compétent. Il doit être marqué d'une étiquette clairement identifiable apposée par la personne ou l'organisme ayant réalisé cette dernière. Les années et les mois des vérifications doivent apparaître sur l'étiquette.

Un plan d'implantation des extincteurs et un relevé des vérifications doivent être portés au registre de sécurité.

Les moyens d'extinction doivent être répartis de préférence dans les dégagements, en des endroits visibles et facilement accessibles. Ils peuvent être protégés à condition de faire l'objet d'une signalisation claire. Ils ne doivent pas apporter de gêne à la circulation des personnes et leur emplacement, repéré par une signalisation durable, doit être tel que leur efficacité ne risque pas d'être compromise par les variations éventuelles de température survenant dans l'établissement.

 Les extincteurs portatifs sont judicieusement répartis et appropriés aux risques notamment électriques qu'ils doivent combattre. Il y a un minimum d'un appareil pour 200 m2 et par niveau, avec un minimum de deux par établissement. Ils doivent être accrochés à un élément fixe, avec une signalisation durable, sans placer la poignée de portage à plus de 1,20 m du sol.

 

 

Les deux types d’extincteurs

 

L’extincteur à Pression Permanente (PP) est constamment sous pression. La seule action sur la poignée permet la libération de l’agent extincteur contenu dans la partie inférieure du corps de l’appareil qui est maintenu sous pression par un gaz comprimé (azote…) qui sert d’agent propulseur. Les extincteurs à pression permanente ne demandent qu’une vérification simple sur site, par contrôle de l’indicateur de pression, mais exigent, après utilisation, un retour en atelier.

L’extincteur à Pression Auxiliaire (PA) ne sera sous pression qu’au moment de l’utilisation. Le gaz comprimé est isolé dans une petite cartouche (appelée « sparklet ») située dans le corps de l’extincteur. En percutant cette dernière, le gaz comprimé se diffuse et met le corps de l’extincteur sous pression, et l’action sur la poignée libère l’agent extincteur en un jet puissant vers l’extérieur. Particulièrement sûr car n’étant pas sous pression quotidienne, l’extincteur à pression auxiliaire permet une vérification simple mais technique, et une maintenance rapide mais méthodique, y compris après utilisation, directement sur site.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×